[Paper:] Jean-Christophe Blanchard (Nancy), Metz, ville impériale, ville armoriale. Le patriciat, metteur en signes du théâtre urbain.

Heraldry_Medieval_CityS’il est difficile de répondre de manière catégorique à la question posée par l’intitulé du présent colloque, il est en revanche plus évident d’y apporter quelques éléments de discussions et de nuances à partir du cas messin. Un cas atypique mais particulièrement révélateur du développement de l’héraldique médiévale en milieu urbain. Ville francophone, Metz était cependant une ville libre d’Empire, indépendante du royaume de France. Il revenait à son seul patriciat de présider aux destinées d’une population de plus de 20000 habitants. Le dynamisme économique et la puissance politique de l’oligarchie urbaine se manifestaient alors par la construction et la décoration d’hôtels particuliers, par l’édification et/ou l’embellissement d’édifices religieux, voire par un véritable évergétisme. Au contraire des armoriaux qui les nourrirent, les représentations héraldiques qui furent liées à ses réalisations, sont mal conservées ; elles sont en revanche remarquables – le corpus de plafonds peints notamment. Peu attestée en extérieur, l’« héraldisation » de l’espace urbain est bien documentée dans les intérieurs tant privés que publics, tant laïcs qu’ecclésiastiques. Grâce aux dernières recherches consacrées à ces questions, nous tenterons de cerner dans quel décor héraldique se jouaient les grands moments de la vie messine.

Conference: Heraldry in the Medieval City: The Case of Italy in the European Context (Journées Héraldiques 5), Rome, 5th-7th May 2015


Heraldica Nova

This is the account of the Heraldica Nova editorial team.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *