[Paper:] Luisa Gentile (Turin), L’héraldique dans les villes des Lombards

Les opérateurs économiques du nord de l’Italie, qui étaient connus dans toute l’Europe médiévale comme « Lombards », mirent en place entre la fin du XIIe siècle et celle du XVIe un vaste réseau de petites sociétés financières, qui faisaient crédit à toutes les classes sociales. Les médiévistes européens et italiens (surtout l’école du regretté Renato Bordone) ont redonné son importance à cette activité et à ses implications politiques et culturelles.

Dans leurs villes d’origine, essentiellement Asti et Chieri au Piémont, les Lombards faisaient partie de la classe dirigeante; grâce aux profits gagnés à l’étranger, ils achetèrent des châteaux, ils adoptèrent un train de vie nobiliaire et chevaleresque, ils importèrent des goûts litteraires et artistiques du Nord de l’Europe. Lorsque Asti et Chieri tombèrent sous domination princière (des Visconti-Orléans et Savoie) ces familles firent leur entrée dans les cours respectives. L’héraldique jouait un rôle central dans la représentation de ces élites, comme le volume Araldica astigiana (éd. R. Bordone) a déjà mis en exergue en 2001.

La relation sera donc focalisée sur les signes des villes d’origine des Lombards, à l’époque des libertés communales comme sous la domination princière; les emblèmes des familles, et leur genèse, par rapport avec l’activité financière à l’etranger; les lieux urbains et les significations de la représentation héraldique; les points de contact et les differences avec les autres communes du Nord et du Centre de l’Italie.


Conference: Heraldry in the Medieval City: The Case of Italy in the European Context (Journées Héraldiques 5), Rome, 5th-7th May 2015


Heraldica Nova

This is the account of the Heraldica Nova editorial team.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *