[Paper:] Emmanuel de Boos, Quelle date pour le Tournoi de Compiègne ?

Armorial "Beyeren", after 1400, KB, Koninklijke Bibliotheek, The Hague (Low Countries).

Armorial “Beyeren”, after 1400, KB, Koninklijke
Bibliotheek, The Hague (Low Countries).

The Société française d’heraldique et de sigillographie invites anyone interest to attend a paper by Emmanuel de Boos that is going to pose brand-new perspectives on the question ‘When was the Tournament of Compiègne?’.

Following the Armorial Beyeren, the Tournament of Compiègne was believed to have taken place in 1238. However, an enquiry by Emmanuel de Boos has shown that this view is in fact false. By situating the event in its immediate context, and by comparing a variety of sources, de Boos will offer a new perspective.

If you are interested, the society kindly asks you to confirm your attendance by email: liens.sfhs@laposte.fr Due to limited seating, participation is possible on a first-come, first-serve basis only.


18 June 2015, 17.00 at the Archives nationales, Salle d’albâtre at the Centre d’accueil et de recherche des Archives nationales  (CARAN), 11, rue des Quatre Fils, Paris 75003.


Heraldica Nova

This is the account of the Heraldica Nova editorial team.

10 Responses

  1. Joris de Sutter says:

    I’m glad to notice that Emmanuel de Boos was aware of my paper. Does anyone here know if the paper of this subject by de Boos is available to read somewhere? Did he have a presentation that can be consulted? If someone here is interested in my own paper (in Dutch), I can get you a digital copy. Contact by email please.

  2. Cambriels Marie-Virginie says:

    Bonjour,
    je souhaiterais contacter Emmanuel de Boos pour une question sur le blason de la ville du Puy-en-Velay. Serait-ce possible par ce forum ? Je voudrais savoir à partir de quelle date le blason du Puy (de France à l’aigle aux ailes éployées) est attesté dans l’iconographie ou la sigillographie. Y a-t-il des références bibliographiques sur ce sujet ? Je ne suis pas héraldiste, je fais une recherche sur les Cantigas de Santa Maria évoquant le Puy-en-Velay qui m’amène à ces questions. En vous remerciant,

    • Chère madame Cambriels, je suis trés desolé et trés triste de devoir vous écrire que Emmanuel de Boos est décédé la semaine dernière. C’est vraiment un coup dur pour nous.
      En ce qui concerne votre question, peut-être il y a quelqu’un autre qui pourrait repondre.

  3. Bibonne joel says:

    j’ai toujours été intrigué par les personnages figurant à ce tournois de “1238”.L’un dit “de Binque” et qu’avec raison on dit “de Bougouin”, en fait Savary de Vivonne qui rendra hommage en 1269 à Alphonse de Poitiers (comte de ce lieu en 1241), est beaucoup plus présent en 1279. Un écu d’argent à dextre de l’écu (d’autre armorial le dit d’azur) est plutôt “burelé d’azur et d’argent de 10 pièces) ce qui le relie aux Lusignan très présents dans ce groupe.

  4. Klaas Padberg Evenboer says:

    Cher ami,

    Je l’espère, nous pouvons continuer notre discussion par courrier électronique. Permettez-moi savoir si cela est à votre goût.

    Avec mes amitiés
    Klaas Padberg Evenboer
    vonpadberg@gmail.com

  5. Emmanuel de Boos says:

    Cher ami,

    Si vous avez pu identifier l’auteur de l’armorial des Trois Meilleurs, je suis évidemment très intéressé, et ravi d’avoir votre avis sur la question.

    L’édition de l’armorial Beyeren que je prépare en collaboration avec mon ami Ugo Barzini est à peu près prête en ce qui concerne l’identification des personnages et leurs notices biographiques. Je suis en train de rédiger les textes d’accompagnement de chacun des différents rôles qui constituent cet armorial un peu “hors normes” et tous les avis concernant chacun d’eux sont évidemment précieux.

    Chacun des cinq rôles composant l’armorial a son intérêt propre et doit être étudié séparemment, mais ils ont été réunis par un auteur commun, Claes Heinensoon, et il faut trouver pourquoi celui-ci a jugé intéressant, ou nécessaire, ou simplement possible, de réunir ainsi des ensembles aussi disparates.

    Nous en sommes-là de nos réflexions et nous serions ravis de connaître l’opinion de nos collègues héraldistes à ce propos.

    • Klaas Padberg Evenboer says:

      Cher ami,

      I have to continue in English.

      During my research on herald Hendrik van Heessel I also came across the herald Jan van Steensel. He was king of arms of the Ruyers. In the city archive of ’s-Hertogenbosch (Bois-le-Duc) I discovered that he made his last will in 1363 and died before or in 1368. This is in line with the findings of W.A. Beelaerts van Blokland in his book ‘Beyeren Quondam Gelre Armorum Rex De Ruyris’ (La Haye, 1933) page 53-55. Jan van Steensel is mentioned in charters between 1362 and 1365 as king of arms. We may assume that his career as herald started around 1340. We have no certainty about that because he is not mentioned in charters before 1462. As king of arms of the Ruyers his region of ‘jurisdiction’ was the catchment area of the Rhine and Meuse, with the Mosel as southern boundary.

      In my opinion Jan van Steensel could be the original author of the armorial of the Three Best. later reproduced by Claes Heinenszoon. All knights mentioned in this armorial lived in the region known as Ruyers. An exception are the two English knights William Fitzwarin and Reginald Cobham, but they had a connexion with the Ruyers as negotiators of Edward III, King of England. Most of the Three Best were contemporaries of Jan van Steensel, a few even outlived him.

  6. Klaas Padberg Evenboer says:

    Merci pour votre réponse Emmanuel de Boos. Personnellement, je étudie aussi l’armorial Beyeren. Je me intéresse tout particulièrement pour la partie des Meilleures Trois. Je sais peut-être l’artiste de cette partie.

  7. Emmanuel de Boos says:

    Merci pour le commentaire de Klaas Padberg Evenboer : je connais les deux articles cités (évidemment mieux celui de L. Carolus-Barré que celui de J. De Sutter), que j’ai utilisés pour ma communication. De Sutter est le premier à avoir fait le lien entre le tournoi lui-même et le rôle d’armes qui porte le même nom, que Carolus-Barré ne semble pas avoir connu.
    L’objet de cette communication est d’essayer de bien confirmer la date réelle du tournoi en question, 1279, dont la réalité m’a semblé se répandre avec une grande lenteur : évidemment, celle de 1238/39 avait une apparence beaucoup plus séduisante (elle ferait de ce rôle le plus ancien armorial français et peut-être européen), mais ne cadrait absolument pas avec le contenu du rôle…
    Beaucoup de personnages sont anachroniques si on les place en 1238 : titulatures, charges, et, pour beaucoup, dates de naissance ou de mort ne correspondent pas à la réalité. De plus, une importante documentation concernant des tournois tenus en France en 1279 à Compiègne, Senlis, Creil, Montdidier permet de replacer le rôle en question à sa date véritable.
    Certains auteurs ont vu dans ce document, non pas un rôle occasionnel, mais un rôle général déguisé par l’ajout d’une date “flatteuse”, donnant pour preuve la présence de sept rois – occurrence jugée impossible – à cet évènement. Je me suis attaché à l’hypothèse que ces rois ou leurs ambassadeurs avaient été les bienvenus à Compiègne et que la plupart d’entre eux se trouvaient bien présents à ce tournoi…
    La présente étude du tournoi de Compiègne entre dans le cadre plus large de la future édition de l’armorial Beyeren que je prépare depuis une vingtaine d’années avec Ugo Barzini. Le rôle de Compiègne n’est que le premier des cinq rôles qui forment l’armorial Beyeren.

  8. Klaas Padberg Evenboer says:

    On this subject of dating the tournament of Compiègne already two papers have been written. One by Louis Carolus-Barré, a librarian and medievalist, and the second by Joris De Sutter, a medieval re-enacter. They both dated this tournament 40 years later. I wonder if Emmanuel de Boos has a new perspective and what sources he has used. It sounds real interesting.

    Carolus-Barré, Louis, Les Grands Tournois de Compiègne et de Senlis en l’honneur de Charles, prince de Salerne, in: Bulletin de la Société nationale des antiquaires de France, (1978/79) p. 87-100.
    De Sutter, Joris, Een riddertoernooi in Compiègne in de 13de eeuw, in: De Leiegouw vol. 53 (2011), p. 79-96.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *