Author: matteoferrari

1

La base ArmmA. Armorial monumental du Moyen Âge est en ligne

La base ArmmA (http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr/), élaborée sous un logiciel WordPress par le service informatique I-Médias de l’Université de Poitiers, constitue l’interface web du programme de recherche Armorial Monumental du Moyen Âge lancé en janvier 2014 au Centre d’études supérieures de civilisation médiévale de l’Université de Poitiers. Dirigé par Matteo Ferrari (CNRS-CESCM) et Laurent Hablot (Paris, EPHE), ce programme de recherche vise, sur le long terme, à offrir une couverture la...

0

L’arme segreta. Araldica e storia dell’arte nel Medioevo (secoli XIII-XV), éd. Matteo Ferrari, introd. Alessandro Savorelli, collab. Laura Cirri, Firenze, Le Lettere, 2015, pp. 350.

Cet ouvrage collectif, issu des journées d’étude organisées au Kunsthistorisches Institut de Florence et à la Scuola Normale Superiore de Pise en 2011, représente probablement le premier volume entièrement consacré au rapport entre héraldique et histoire de l’art. Diffusées au Moyen-Âge sur tout genre de support et dans tous les milieux sociaux, les armoiries constituaient une composante essentielle de l’horizon visuel de l’homme médiéval. Leur présence n’était presque jamais...

10

Le programme de recherche ARMMA (CESCM, Université de Poitiers). Pour un Armorial Monumental du Moyen Age

Dès le milieu du XIIIe siècle, les armoiries devinrent un élément omniprésent dans l’horizon visuel de l’homme médiéval. Elles apparaissaient sur tous types de supports et de bâtiments et étaient chargées de fonctions sémiotiques multiples, qui dépassaient largement la seule fonction d’identification des personnes. Les armoiries, isolées ou insérées dans des programmes plus vastes, marquaient la propriété d’un objet ou d’un immeuble, signalaient le commanditaire d’une œuvre d’art, permettaient...

0

Représentation du pouvoir et mise en scène héraldique dans la propagande par l’ image des Visconti. Compte-rendu de “Il potere raffigurato. Simbolo, mito e propaganda nell’ascesa della signoria viscontea” par Paolo Zaninetta

Au fil des siècles l’histoire des Visconti a attiré l’intérêt de nombreux érudits, d’abord, et historiens, après, visant à reconstruire les origines d’une famille qui donna naissance, à partir du dernier quart du XIIIe siècle, à la seigneurie régionale la plus durable et puissante de l’Italie septentrionale au Moyen Âge. Le début de cette domination se situe dans la victorieuse bataille de Desio du 1277, qui permit à l’archevêque...