Category: Français

0

L’arme segreta. Araldica e storia dell’arte nel Medioevo (secoli XIII-XV), éd. Matteo Ferrari, introd. Alessandro Savorelli, collab. Laura Cirri, Firenze, Le Lettere, 2015, pp. 350.

Cet ouvrage collectif, issu des journées d’étude organisées au Kunsthistorisches Institut de Florence et à la Scuola Normale Superiore de Pise en 2011, représente probablement le premier volume entièrement consacré au rapport entre héraldique et histoire de l’art. Diffusées au Moyen-Âge sur tout genre de support et dans tous les milieux sociaux, les armoiries constituaient une composante essentielle de l’horizon visuel de l’homme médiéval. Leur présence n’était presque jamais...

0

[Rapport:] « Batalha : lieu de mémoire de la dynastie d’Avis. À la recherche d’une vision intégrée du monument et de ses images » Bathala, 25-26 Septembre 2015

Au long de deux journées, le 25 et 26 septembre, le monastère de Batalha a accueilli le colloque « Batalha : lieu de mémoire de la dynastie d’Avis. À la recherche d’une vision intégrée du monument et de ses images » (programme ci-joint). Cette rencontre, organisée par Miguel Metelo de Seixas, Torsten Hiltmann, João Portugal et Joaquim Ruivo, est le premier colloque réalisé au sein du projet “In the service of the...

1

[CfA:] Batalha: lugar de memória da dinastia de Avis. À procura de uma visão integrada do monumento e das suas imagens (Batalha: lieu de mémoire de la dynastie d’Avis. À la recherche d’une vision intégrée du monument et de ses images), Colloque, 25-26 septembre 2015, Batalha (P)

L’objectif du colloque « Batalha : lieu de mémoire de la dynastie d’Avis » est de saisir le rôle que ce monastère joua dans la construction de l’image que la maison royale portugaise créa et  projeta d’elle-même, ayant recours à des ressources complémentaires (architecture, peinture, sculpture, vitraux, orfèvrerie, iconographie, héraldique, devises) et en liaison avec une forte dimension doctrinale.  Pour ce faire, le colloque veut réunir historiens, historiens de l’art et héraldistes...

2

« Flos florum flore, Florencia »: l’épanouissement du lys florentin

L’emblème de Florence, la fleur de lys, a longtemps été l’objet de commentaires, tant de la part des spécialistes de l’héraldique que des historiens de la culture visuelle toscane. Elle a de nouveau constitué l’un des axes de réflexion de l’exposition sur l’art civique du Trecento qui s’est tenue à la Galleria dell’Accademia à Florence en 2013 sous la direction de Daniela Parenti et de la très regrettée Maria...

2

L’emploi des signes héraldiques dans les milieux urbains du Pays Basque comme forme de distinction sociale (1480-1550)

Emblèmes et signes héraldiques sont un marqueur social très important pour comprendre le temps historique d’un pays. Ceci est aussi le cas dans le Pays Basque, mais il s’agit d’un élément qui est passé inaperçu chez les historiens, plus préoccupés par d’autres questions. Les études d’héraldique font parties des grands absents de l’historiographie basque à ce jour, et cette brève note est destinée à attirer l’attention sur certains éléments...

2

[Paper:] Paul-François Broucke (Amiens), Décors héraldiques et architecture sacrée dans la cité. L’exemple du duché de Bretagne à la fin du Moyen ge (XIVe – XVe siècles)

Parmi les espaces européens au sein desquels l’héraldique s’est épanouie dans ses développements les plus féconds, la Bretagne des ducs de la maison de Montfort aux XIVe et XVe siècles tient une place éminente. En particulier, le goût immodéré de la noblesse pour les droits honorifiques et les prééminences d’église armoriées, a légué à la Bretagne un patrimoine héraldique monumental des plus riches et des plus abondants. Dans plusieurs...

0

[Paper:] Luisa Gentile (Turin), L’héraldique dans les villes des Lombards

Les opérateurs économiques du nord de l’Italie, qui étaient connus dans toute l’Europe médiévale comme « Lombards », mirent en place entre la fin du XIIe siècle et celle du XVIe un vaste réseau de petites sociétés financières, qui faisaient crédit à toutes les classes sociales. Les médiévistes européens et italiens (surtout l’école du regretté Renato Bordone) ont redonné son importance à cette activité et à ses implications politiques...

0

[Paper:] Elena Paulino Montero (Madrid/Florence) & Alicia Inés Montero Málaga (Madrid), L’héraldique nobiliaire dans une cité du domaine royal – le cas des Velasco à Burgos au milieu du XVe siècle

Les Velasco furent une des familles nobles les plus puissantes de Castille au bas Moyen-Âge. Leur seigneurie s’étendait dans le nord du royaume, zone au sein de laquelle se détache la ville de Burgos, caput Castellae et cité marchande de premier ordre. Cette ville, où ils s’installèrent définitivement au milieu du XVe siècle, présentait pour eux un intérêt complexe (territorial, politique, économique). À cette date, Pedro Fernández de Velasco,...

0

[Paper:] Emmanuel de Boos (AIH), Deux documents armoriés d’origine municipale : Le Biccerne de Sienne et les Annales de Toulouse

Très rares sont les villes qui ont produit des documents héraldiques assimilables à des armoriaux. Les fameuses tavolette dipinte dites della Biccherna de Sienne, en raison de leur qualité artistique, constituent l’ensemble le plus connu (1258-début du XVIIe siècle). Mais l’Italie n’est pas seule à avoir fourni à l’histoire de l’art et de l’héraldique un ensemble de cette nature : les volumes des Annales de la ville de Toulouse...

1

[Paper:] Tania Lévy (Brest), Les lys et le lion : les armoiries dans la ville de Lyon autour de 1500

A partir du règne de Louis XI (1461-1483), la ville de Lyon connaît un essor économique conséquent, notamment grâce à l’octroi d’une quatrième foire et l’installation de banquiers et marchands italiens dès 1466. L’implantation de l’imprimerie dans la cité en 1473 contribue à faire de Lyon une place financière et politique d’importance, quasi capitale lors des expéditions militaires italiennes des années 1490 et des premières décennies du XVIe siècle....

1

[Paper:] Laurent Héry (Brest), Armoiries et communication héraldique lors des entrées d’Anne de Foix dans les cités de Vénétie (1502)

Anne de Foix, lors du périple qu’elle accomplit en 1502 pour rejoindre son futur époux Vladislas II Jagellon, traverse plusieurs cités de Terre Ferme (Crema, Brescia, Vérone, Vicence, Padoue) avant d’arriver à Venise et d’embarquer pour la Hongrie. Pierre Choque, le héraut d’Anne de Bretagne qui l’accompagne, a laissé un récit de ce voyage : sa description des entrées dans les villes italiennes s’avère particulièrement intéressante pour appréhender la...

1

[Paper:] Matteo Ferrari (Poitiers), Héraldique et « mise en signes » de l’espace urbain dans le Poitou médiéval

Dans l’Italie médiévale, et notamment dans les régions qui ont connu le développement du système communal, les figurations héraldiques constituaient un trait essentiel de l’environnement iconique urbain. Pourtant, s’agit-il vraiment d’une spécificité italienne ? Les recherches que je conduis depuis un an sur le patrimoine héraldique monumental médiéval du Poitou-Charentes, ont révélé une richesse figurative surprenante, jusqu’à présent méconnue. Edifices religieux, bâtiments résidentiels, structures défensives (remparts et portes) étaient...