La base de données Bibale, un outil pour des recherches héraldiques

Aultre Naray

Depuis le printemps de 2014 il existe un outil en ligne qui mérite d’être porté à l’attention aux personnes intéressées en héraldique. Il s’agit de la base de données « Bibale », qui est conçue et alimentée à la Section de codicologie, histoire des bibliothèques et héraldique de l’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT). BIBALE (pour BIBliothèque médievALE) est une base de données qui a pour objectif de décrire l’histoire de la transmission des manuscrits et des textes qu’ils contiennent par l’étude des collections anciennes et modernes et de leurs possesseurs. Les informations qui nous intéressent sont donc celles de la transmission, de la provenance des manuscrits. L’héraldique (ainsi que l’emblématique au sens large) jour là-dedans un rôle non-négligeable comme marque de possession dans les manuscrits.

 

NB : See here for an article in English about Bibale and other linked tools (article part of the Ménestrel Website).

 

Le contenu de la base Bibale est encore modeste, mais parmi les données présentes figurent déjà les numérisations d’une grande partie du “Fichier peint”. Le “Fichier peint” est le fichier d’héraldique de l’IRHT, alimenté dans les années 1940-1980, commencé sous la responsabilité de Mme. Pecqueur-Grat, puis continué depuis les années 1960 par Hélène Loyau, avec les dessins coloriés par Madeleine Senez et René Préchac. Toutes les fiches ont été numérisées à l’IRHT il y a quelques années et les informations relatives aux armoiries, personnes et manuscrits ont été préparées pour la base de données par Elise Herbeaux dans le cadre d’un stage et d’un CDD sous la direction du soussigné.

 

Désormais vous pouvez consulter en ligne 4400 armoiries, ainsi que 300 devises, mots, emblèmes et monogrammes, à l’adresse http://bibale.irht.cnrs.fr/ (en grande partie relevant du Fichier peint, augmenté avec d’autres armoiries présentes dans des manuscrits). Vous y trouverez les images des fiches, mais les informations qu’elles contiennent sont également intégrées dans la base.

 

Dans les différents onglets vous trouverez des informations à propos de la base. L’interrogation se fait dans l’onglet “Consultation” :

 

1 : Il y a une entrée par les noms de personnes :

  • dans l’onglet ” Consultation” sélectionnez “Personnes physiques ou morales”
  • saisissez le nom que vous cherchez dans le champ libre (vous verrez, c’est un champ autocomplétif, donc on voit tout de suite si le nom de votre choix ou un nom contenant la même chaine de caractères que vous venez de saisir existe dans la base).

Par exemple, quand on commence à saisir « Charles » on voit tous les Charles dans la base et on peut en sélectionner un, mais on peut aussi continuer à taper (” Charles V” ou ” Charles d’Albret”, etc.) pour restreindre le choix.

 

2 : Il y a une entrée par les sources :

C’est là que l’on peut chercher un ex-libris ou un inventaire, mais également des armoiries.

  • dans l’onglet “Consultation” sélectionnez “Sources”
  • sélectionnez “Héraldique / armoiries”
  • sélectionnez “Blasonnement” (Dans la liste apparaissent également beaucoup d’autres descripteurs d’ordre héraldique (support, insigne, émail, pièce, animal, végétal, etc.), mais les recherches les utilisant ne donneront pas de résultats. Seul le champ « blasonnement » permet des recherches héraldiques actuellement !)
  • tapez (ou copiez-collez) une partie d’un blasonnement dans le champ vide, par exemple “de gueules à la croix d’or”, “lion d’argent”, “au chevron”, etc.

 

Vous verrez tout de suite apparaître la liste des blasonnements comportant la chaîne de caractères que vous venez de saisir.

 

Comme vous savez, il n’y a pas qu’une seule façon de blasonner les mêmes armoiries, donc pour ce genre de recherche il pourrait être utile de faire plusieurs tentatives avec plusieurs variantes avant de trouver des résultats satisfaisantes.

 

Si un blasonnement semble vous convenir ou vous rend curieux, vous pourriez cliquer sur “Voir la fiche” et la Fiche Bibale qui s’ouvre aura la reproduction de la fiche du Fichier peint (s’il y en a un) ainsi que d’autres informations. Via les hyperliens (indiqués en bleu, dans la partie « Associations ») on peut sauter à la fiche de la personne liée ou au composant (= manuscrit) dans lequel les armoiries ont été relevées.

 

3 : Il y a une entrée par les composants (c’est-à-dire les livres, manuscrits ou imprimés, desquels une collection est composée) :

  • dans l’onglet “Consultation” sélectionnez “Composants”
  • tapez une cote de manuscrit dans les trois premiers champs, ou bien une référence abrégée dans le quatrième champ, pour les manuscrits qui n’ont pas de cote (par exemple « Vente, London, Sotheby’s, 1977, 13 juillet, no.73 » ; mais en commençant à saisir « Sotheby’s » ou « Christie’s » ou encore « ms. » vous verrez déjà les possibilités s’afficher).

 

 

Pour finir : toutes les fiches Bibale sont aussi référencées par les moteurs de recherche sur internet et il se peut donc que vous tombez sur la base en faisant des recherches pointues (nom de personne, mots d’un blasonnement, etc.) dans Google, etc.

 

La base Bibale continue à être alimentée. En outre, nous travaillons actuellement sur une version complètement renouvellée de la base avec une mode de consultation plus facile qui devra voir le jour en 2016. N’hésitez pas de me faire part de toutes vos questions, remarques ou corrections !

 

Hanno Wijsman, Coordinateur de la base Bibale (hanno.wijsman@irht.cnrs.fr)

Cite the article as: Hanno Wijsman, "La base de données Bibale, un outil pour des recherches héraldiques", in: Heraldica nova. Medieval Heraldry in social and cultural-historical perspectives (blog on Hypotheses.org), published: 09/03/2016, Internet: http://heraldica.hypotheses.org/4453.

1 Response

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *