Appel à contribution : L’histoire des hérauts d’armes en Europe (XIIe-XVIIIe siècles). État de la recherche et nouvelles perspectives (Journée d’études en deux volets, 1ère partie : 26-28 mars 2014, Münster/Allemagne)

(english version ; deutsche Fassung)

résumé

La journée d’études a pour but de réunir les différents spécialistes de l’histoire de l’office d’armes et de les inviter à prendre part à une réflexion commune sur l´état actuel de la recherche et les perspectives potentielles du sujet. L’impact de l’office d’armes pour la compréhension de l’histoire du XIIe au XVIIIe siècle, en particulier au tournant du Moyen âge et de l’époque moderne, reste largement sous-étudié.

argumentaire

HistoryofHeralds_leftL’histoire des hérauts d’armes est encore bien trop méconnue. En dépit de son rôle important dans la culture nobiliaire du Moyen Age et de l’époque moderne, l’office d’armes a peu retenu l’attention des historiens. Pourtant, depuis quelques années, on peut constater un changement dans l’attitude des chercheurs qui portent un nouvel intérêt à ce sujet.

La journée d’études internationale que nous proposons veut renforcer ce développement et permettre à tous ceux qui s’intéressent à l’office d’armes et à son histoire de se rassembler, de présenter leurs différents projets et sujets de recherche et d’en discuter ensemble. Elle vise à structurer ces travaux et à faire une première synthèse des différents efforts et idées. Elle a pour but d’inviter les différents acteurs européens de la recherche sur l’histoire de l’office d’armes à une réflexion commune sur l´état actuel et les perspectives de cette recherche et de son impact sur l’analyse des sociétés occidentales du XIIe au XVIIIe siècle, plus particulièrement au tournant du Moyen âge et de l’époque moderne. Un livre écrit en commun sera le fruit de cette rencontre.

L’office des hérauts d’armes

Les études sur l’office d’armes proposent souvent le même récit simplifié. D’après celui-ci, cet office serait né au cours du XIIe siècle parallèlement à la vogue des tournois. Durant ces manifestations, les hérauts d’armes se démarquèrent des ménestrels grâce à leur capacité à reconnaître les combattants à partir de leurs armoiries et à savoir rappeler leurs hauts faits de chevalerie. Pendant longtemps, ils firent partie des groupes ambulants suivant les tournois et les cours d’Europe. Mais au milieu du XIVe siècle, les hérauts d’armes connurent un développement de carrière exceptionnel. Ils entrèrent alors au service des princes, des nobles et des villes, devinrent leurs messagers et émissaires, leurs chroniqueurs et historiographes, leurs représentants symboliques, parfois même leurs juges en matière d’honneur. Ce développement apparut d’abord en Europe du nord-ouest et devint vite un phénomène européen. De la Suède jusqu’à Chypre, du Portugal jusqu’à la Lituanie, on retrouva les hérauts d’armes au service des princes dans toutes les cours européennes, qu’ils fréquentèrent par centaines. Cet âge d’or des hérauts dura jusqu’au début du XVIe siècle, quand leur nombre diminua aussi subitement qu’il avait augmenté environ 150 ans auparavant et cet office, entre-temps devenu un office noble, sembla se réduire à des fonctions purement cérémonielles.

Il est évident que ce récit est largement lacunaire et devrait faire l’objet d’une analyse plus détaillée.

Les perspectives de la recherche

Le développement des hérauts d’armes est étroitement lié aux changements de leur époque, ce qui fait d’eux des témoins privilégiés des mutations de leur temps, en particulier des transformations sociales et culturelles entre le Moyen Âge et l’époque moderne. La diversité de leurs tâches et fonctions, encore largement inexplorée, permet de surcroît d’ouvrir de nouvelles perspectives pour tout un éventail de sujets de recherche : de l’histoire de la noblesse, des cours princières et des villes, des tournois et de la guerre, de la diplomatie et de l’espionnage, de l’honneur et de la représentation symbolique, de l’oralité et de l’écrit, de la littérature, des voyages et de la diffusion de l’information, etc. Nous proposons de mener cette étude dans le cadre d’une comparaison à l’échelle européenne, sachant que, en partant d’une base commune, l’office s’est développé dans les différentes régions selon des particularités locales.

L’état de la recherche

History of HeraldsLa recherche sur l’histoire des hérauts d’armes a connu, au cours des dernières années, un progrès considérable, en particulier l’histoire de l’office d’armes à la cour de Bourgogne au XVe siècle – qui aura une place importante au sein de cette journée d’étude. Pourtant, jusqu’ici, les différentes études et publications ont surtout mis en lumière des aspects singuliers de l’office d’armes et se sont concentrées sur l’apogée de cet office.

Malgré l’existence d’un nombre important de travaux dans ce champ de recherche, certaines questions fondamentales n’ont pas encore été explorées. Le succès de l’office d’armes au milieu de XIVe siècle par exemple, n’est pas encore complètement expliqué. De même, l’interprétation de la baisse subite de nombre des hérauts d’armes à la fin du XVe siècle comme une décadence de cet office n’est pas satisfaisante.

Cette journée d’études, et avec elle le projet de livre envisagé, servira de première tentative de structuration de la problématique. Elle permettra de mettre en relation les différents projets de recherches en cours et à venir et de fournir un cadre d’interprétation pour leurs résultats. Une telle réflexion générale et systématique pourrait structurer ce sujet prometteur et jeter les bases d’une recherche à venir. Elle permettra encore de remettre en question certains mythes concernant cet office, comme sa relation avec l’héraldique ou les rapports surestimés entre les textes normatifs concernant cet office et la pratique.

La réflexion commune pourrait se développer autour des domaines suivants (liste non exhaustive) :

  • L’histoire de l’office des hérauts d’armes (XIIe-XVIIIe siècles, diffusion de l’office en Europe ; développements régionaux ; hiérarchie interne de l’office ; changements dans les structures sociales, etc.) ;
  • particularités de cet office et de son histoire (serment, habit, noms d’office, immunité diplomatique, autres privilèges, etc.) ;
  • fonctions et charges (les différents secteurs d’activité, savoir et compétences, relation entre les hérauts d’armes et l’héraldique, etc.) ;
  • la production écrite des hérauts d’armes (chroniques, rapports, traités, armoriaux, poèmes, etc.) ;
  • la perception de cet office (aussi bien par les hérauts d’armes eux-mêmes et leurs contemporains que par l’historiographie).

Pour plus d’informations et pour vous tenir au courant de l’avancement du projet (il est prévu, entre autres, de réaliser une bibliographie commune pour la journée d’étude) voir :

http://heraldica.hypotheses.org/category/historyofheralds

Pour participer, veuillez envoyer un résumé de vos centres d’intérêts et de votre approche méthodologique (200 mots environs) et un CV avant le 30 novembre 2013 en allemand, français ou anglais par courriel à : hiltmann@uni-muenster.de

 

Contact :

Jun.-Prof. Dr. Torsten Hiltmann
Juniorprofessur für die Geschichte des Hoch- und Spätmittelalters / Historische Hilfswissenschaften
Historisches Seminar
Westfälische Wilhelms-Universität Münster
Domplatz 20-22
48143 Münster

Allemagne

Email: hiltmann@uni-muenster.de

 

La journée d’études est organisée en partenariat avec

Die Performanz der Wappen“The performance of coats of arms” (Dilthey Fellowship of the Volkswagen Foundation)

“Fondation pour la protection du patrimoine historique, culturel et artisanal” (Lausanne)

Westfälische Wilhelms-Universität Münster International Office of the University of Münster

 

Cite the article as: Torsten Hiltmann, "Appel à contribution : L’histoire des hérauts d’armes en Europe (XIIe-XVIIIe siècles). État de la recherche et nouvelles perspectives (Journée d’études en deux volets, 1ère partie : 26-28 mars 2014, Münster/Allemagne)", in: Heraldica nova. Medieval Heraldry in social and cultural-historical perspectives (blog on Hypotheses.org), published: 25/09/2013, Internet: http://heraldica.hypotheses.org/569.

Torsten Hiltmann

Torsten Hiltmann is Juniorprofessor for the High and Late Middle Ages and Auxiliary Sciences at the University of Münster. He is interested in new approaches to late medieval and early modern heraldry, the medieval notion of kingship and the methods and technologies of Digital Humanities. On hypotheses.org, he is maintaining, among others, the blog “Heraldica Nova”.

3 Responses

  1. Paul BELLEMARE says:

    Monsieur,

    Est-il possible de prendre connaissance du résultat de la rencontre des 26-28 mars 2014 de Munster ?
    Tout particulièrement, je m’intéresse aux hérauts/officiers d’armes du milieu du xviii ième siècle.

    Je vous remercie.

    Paul Bellemare

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *