Andreas Zajic (Vienne): arma in ipsa cedula depicta. L’influence des bénéficiaires sur la conception des armoiries et l’exécution des décors enluminé dans les concessions d’armoiries impériales au XVe siècle

Dans leur étude des procédés d’expédition des actes de la chancellerie impériale, la plupart des manuels allemands de diplomatique et des études spécialisées se sont concentrés sur la période du Moyen Âge central. Jusqu’ici pourtant, la naissance d’un nouveau type de chartes impériales au cours du XIVe siècle, les lettres de concession d’armoiries, n’avait pas retenu l’attention des diplomatistes. Ces chartes, accordées aux bénéficiaires sous forme de diplôme ou de lettres patentes, furent rédigées presque entièrement selon des formules de chancellerie conventionnelles – à l’exception bien sûr du blasonnement individuel. Les registres de chancellerie offrent d’ailleurs plusieurs attestations des suppliques précisant le texte du blasonnement de leurs nouvelles armoiries que les impétrants fournirent au personnel de la chancellerie. Le fait que, dès l’origine de cette pratique, ces actes intégraient assez régulièrement une image des armoiries concédées n’a pas encore stimulé une coopération systématique entre historiens et historiens de l’art. On trouve d’ailleurs assez souvent émise, dans la littérature sur le sujet, l’idée que les peintres du décor héraldique étaient membres de la chancellerie. Il semble pourtant désormais assuré que les enluminures des chartes furent ordinairement ajoutées hors de la chancellerie, même si, durant le concile de Constance, le considérable accroissement de la demande en lettres d’armoiries, a conduit à une coopération temporaire entre la chancellerie et un groupe d’enlumineurs professionnels. A lire les registres de chancellerie, on peut d’ailleurs déduire que même la procédure de conception des armoiries décrites dans les actes se basait sur la proposition imagée soumise par les impétrants. Un petit nombre de ces modèles peints est encore conservé dans les registres.

This paper will be presented at the workshop: Heraldic artists and painters in the Middle Ages / Peintres et artistes héraldistes au Moyen Age (Poitiers, 10-11 April 2014)

Cite the article as: Torsten Hiltmann, "Andreas Zajic (Vienne): arma in ipsa cedula depicta. L’influence des bénéficiaires sur la conception des armoiries et l’exécution des décors enluminé dans les concessions d’armoiries impériales au XVe siècle", in: Heraldica nova. Medieval Heraldry in social and cultural-historical perspectives (blog on Hypotheses.org), published: 26/02/2014, Internet: http://heraldica.hypotheses.org/884.

Torsten Hiltmann

Torsten Hiltmann is Juniorprofessor for the High and Late Middle Ages and Auxiliary Sciences at the University of Münster. He is interested in new approaches to late medieval and early modern heraldry, the medieval notion of kingship and the methods and technologies of Digital Humanities. On hypotheses.org, he is maintaining, among others, the blog “Heraldica Nova”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *