[Paper:] Matteo Ferrari (Poitiers, F): Le prince et son image. L’ornementation picturale des résidences seigneuriales de Galéas II et Barnabé Visconti

Depuis la seigneurie de Galéas I Visconti († 1328) les résidences des seigneurs de Milan ont été dotées d’apparats ornementaux, surtout peints, visant à augmenter le prestige des espaces et à mettre en scène l’image du prince. En raison des aléas de la conservation, l’agencement des palais milanais des premiers Visconti et de leurs décors n’est désormais connu que grâce aux sources textuelles et à quelques rares vestiges monumentaux. Dans ce contexte, les châteaux édifiés par Barnabé († 1385) dans la campagne lombarde et celui construit à Pavie par son frère Galéas II († 1378) constituent une exception et permettent encore d’étudier les stratégies de « mise en signe de l’espace » élaborées par les deux princes qui, à partir de 1355 et jusqu’à 1378, se partagèrent le pouvoir sur l’ « état » milanais. Notre attention sera notamment retenue par les peintures murales conservées dans les salles du château de Pavie et réalisées en plusieurs phases, du temps de la seigneurie de Galéas II, puis de son fils Jean-Galéas, ainsi que par celles, extraordinaires par leur extension et par leur état de conservation, qui recouvrent intégralement les murs du château de Pandino (Crémone), à l’extérieur comme à l’intérieur.

À la lumière de restaurations récentes et d’une littérature scientifique de plus en plus attentive à ce genre de décors longtemps délaissé par les chercheurs, nous proposerons une analyse approfondie des thèmes ornementaux adoptés dans ces résidences afin de répondre à des questionnements encore inédits. Quel type d’images était plus couramment retenu pour la décoration des salles et des espaces extérieurs ? Dans quelle mesure et de quelle manière l’héraldique dialoguait-elle avec d’autres thèmes iconographiques ? Existe-t-il des nuances sémantiques ou des variations liées aux fonctions des espaces dans la présence répétitive et apparemment monotone de représentations héraldiques? Face au laconisme des documents, les apparats picturaux suffisent-ils aujourd’hui à comprendre la fonction des salles et leur hiérarchisation éventuelle ? Les salles à vocation publique étaient-elles caractérisées par des programmes spécifiques ? Le cas échéant, quelle place y recevait l’image du prince? Les apparats ornementaux étaient-ils finalisés à la seule représentation du pouvoir ou étaient-ils plutôt inspirés de traditions iconographiques plus anciennes et sans connotation idéologique particulière ?

Notice biographique

Historien de l’art médiéval et ancien élève de la Scuola Normale de Pise, Matteo Ferrari couvre actuellement un poste d’Ingénieur d’Études CNRS au CESCM (Université de Poitiers). Déjà post-doctorant de l’Université de Poitiers (2014-2015), il a été chercheur contractuel à la Scuola Normale de Pise et à l’Université La Sapienza de Rome (2010-2013) où, prolongeant l’étude menée dans sa thèse de doctorat, il a conduit des recherches sur le thème de l’utilisation de l’image dans la communication politique et institutionnelle des pouvoirs publics à la fin du Moyen Âge en Italie. Auteur de nombreux articles consacrés à la propagande par l’image par les Communes italiennes et, plus récemment, à l’héraldique monumentale, il dirige avec Laurent Hablot (Paris, EPHE) le programme de recherche ArmmA (Armorial Monumental du Moyen Âge) sur les décors héraldiques monumentaux produits dans la France médiévale (Université de Poitiers, CESCM/DRAC Nouvelle Aquitaine).


This paper will be presented at the international conference:

State-Rooms of Royal and Princely Palaces in Europe (14th-16th c.): Spaces, Images, Rituals – Lisbon/Sintra, 15-17 March 2017 (link)

which aims to put the Sala dos brasões in Sintra in its European context as a royal/princely state-room. It is a follow up to the “Heraldry in Medieval and Early modern State-rooms” held in March 2016 in Münster, which, for its part, focused on the heraldic décor of medieval and early modern state-rooms as such.


Cite the article as: Torsten Hiltmann, "[Paper:] Matteo Ferrari (Poitiers, F): Le prince et son image. L’ornementation picturale des résidences seigneuriales de Galéas II et Barnabé Visconti", in: Heraldica nova. Medieval Heraldry in social and cultural-historical perspectives (blog on Hypotheses.org), published: 10/03/2017, Internet: https://heraldica.hypotheses.org/5543.

Torsten Hiltmann

Torsten Hiltmann is Juniorprofessor for the High and Late Middle Ages and Auxiliary Sciences at the University of Münster. He is interested in new approaches to late medieval and early modern heraldry, the medieval notion of kingship and the methods and technologies of Digital Humanities. On hypotheses.org, he is maintaining, among others, the blog “Heraldica Nova”.

1 Response

  1. 13/03/2017

    […] Matteo Ferrari (Poitiers, F): Le prince et son image. L’ornementation picturale des résidences seigneuriales de Galéas II et B… […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *