Mars 2020 – Série de conférences à Paris sur des nouvelles approches pour l’étude de l’héraldique médiévale

En mois de mars, je vais être professeur invité à l’École des Hautes Études à Paris, à l’invitation de Laurent Hablot. Dans le cadre de cette fonction, je vais présenter une série de conférences:

 

Entre histoire culturelle et humanités numériques

Nouvelles approches pour l’étude de l’héraldique médiévale et du début de l’époque moderne

 

La réémergence de la communication visuelle au XIIe siècle – la naissance des armoiries mise en contextes et ses conséquences

 La question des origines des armoiries était souvent posée et souvent il semblait qu’on avait trouvé la réponse finale qui terminait la discussion. Cependant, la question est aujourd’hui plus ouverte que toujours. On a essayé d’expliquer l’origine des armoiries par des influences des croisades, par les changements des techniques et surtout de l’équipement des guerriers, mais aussi par l’établissement et l’ascension des nouveaux groupes sociaux. Dans les cadre de cette communication, nous allons ajouter encore une fois une autre perspective sur cette question en mettant, cette fois-ci, le focus de notre attention sur le développement de la communication plus en générale, dans laquelle s’inscrivait l’essor de l’héraldique en tant que système de communication. Plus exactement, nous allons nous interroger sur les capacités de la communication visuelle avant et après l’apparition des armoiries au douzième siècle et – en rompant avec certaines certitudes héritées – démontrer le caractère innovateur des armoiries dans l’émergence ou, plutôt, dans le remonté d’un nouveau type de communication qui façonne, encore aujourd’hui, notre culture et notre manière de communiquer et d’organiser notre société. Finalement, les armoiries nous servent d’exemple pour établir une nouvelle perspective sur la relation entre communication visuelle et communication textuelle ou écrite, en démontrant que ceux-ci ne décrivent pas des pôles opposés mais que leur développement va main en main, que tous les deux évoluent de la même manière pendant le Moyen âge finissant. Tous les deux sont, à cette époque, de la même manière soumis à un processus de différenciation et d’augmentation de complexité qui, finalement, admit aux sources visuelles, et donc aux sources héraldiques, la même valeur cognitive comme aux sources écrites – ce qu’il faut finalement honorer aussi dans notre méthodologie et dans notre maniement et valorisation de ce type des sources en tant que sources historiques.

Date: Jeudi 12 mars 2020 de 14h à 16h
Lieu: Maison des Sciences de l’Homme (54, boulevard Raspail), salle 9, Séminaire de Laurent Hablot (EPHE-PSL)


L’héraldique médiévale et les humanités numériques – nouvelles approches pour la recherche

Depuis les travaux novateurs de Michel Pastoureau, suivis de ceux de Laurent Hablot et d’autres, nous connaissons le grand potentiel des sources héraldiques pour l’étude des questions d’histoire culturelle, d’histoire des mentalités et, plus généralement, d’histoire politique et sociale de la fin du Moyen Âge et du début des temps modernes. Le fait qu’elles soient néanmoins encore peu utilisées dans ce genre d’analyses s’explique par trois raisons : la quantité des sources, leur hétérogénéité ainsi que la complexité du sujet lui-même et de sa science, l’héraldique. Cette séance sera l’occasion de présenter la pertinence de la communication héraldique pour la recherche historique et les obstacles liés à son étude traditionnelle. Nous montrerons ensuite les différentes façons de surmonter ces obstacles par l’utilisation de méthodes numériques, en abordant notamment les techniques du Web sémantique et de l’apprentissage automatique dans l’analyse d’image. Puis nous présenterons quelques approches numériques de la recherche historique dans le contexte d’un cas spécifique et nous discuterons des enjeux méthodologiques que ces approches impliquent pour la recherche historique. 

Date: Mercredi 25 mars 2020 de 14h à 16h
Lieu: Centre allemand d’histoire de l’art (45 Rue des Petits Champs, 75001 Paris)


Qu’est-ce que sont des armories ? Anciennes définitions et nouvelles perspectives

 Dans maintes livres, articles et communications nous parlons des armoiries – mais très peu nous nous demandons de quoi nous parlons exactement. Qu’est-ce que sont des armoiries ? C’est une question pas si triviale à répondre qu’il semble. En effet, chaque fois quand nous cherchons à bien définir le sujet il nous semble, finalement, à échapper. Ce qui nous mets devant un grand problème. Parce que, avant de pouvoir effectuer des recherches plus approfondies sur un sujet, avant de pouvoir nous échanger sur ce sujet et partager nos perspectives et nos résultats, il faut se mettre d’accord comment définir et donc, comment délimiter ce sujet même.

Pendant cette communication, nous allons, dans une première partie, faire revue de différentes définitions existantes, aussi bien les définitions récentes, venant des différentes pays et langues, comme les différentes définitions historiques, venant des différentes époques. En ce faisant, on peut constater de quelle ampleur ces différents définitions dépendent de leur cadre culturelle et, en même temps de quelle manière aucune de ces différentes définitions est, en effet, capable de couvrir ou délimiter tout ce que nous, généralement, entendons sous le terme de « armoiries ». Une définition générale nous semble impossible à établir. Mais quoi donc faire des armoiries ? Dans une deuxième partie, nous allons donc proposer une nouvelle approche à résoudre ce problème de définition et donc ce problème de conceptualiser et décrire les armoiries en différenciant entre une définition des armoiries par de formes et une définition par la fonction. Nous allons finalement tester cette différenciation afin de voir ce qu’elle peut nous apporter de nouveau pour nos recherches.  Ce qui nous donne, en même temps, l’occasion de mettre en relief le fonctionnement de la communication visuelle, auquel aussi les armoiries sont soumises, ce qui nous offre des nouvelles perspectives pour nos recherches sur la communication héraldique au Moyen âge et au-delà.

Date: Jeudi 26 mars 2020 de 14h à 16h
Lieu: Maison des Sciences de l’Homme (54, boulevard Raspail), salle 9, Séminaire de Laurent Hablot (EPHE-PSL)


Les armoiries au-delà de l’héraldique. À propos de l’influence de l’héraldique sur la culture de la fin du Moyen Âge

L’héraldique est souvent décrite comme un puissant système de symboles et de communication qui a eu une profonde influence sur la culture, la pensée et l’art de la fin du Moyen Âge. La conférence poursuivra cette question et examinera les différents domaines dans lesquels cette influence devient visible. Il s’agit tout autant de l’utilisation d’armoiries dans d’autres systèmes de signes tels que les marques d’imprimerie que des armoiries comme moyen d’expression d’idées et de concepts religieux. Dans le cadre de cette conférence, les limites de la définition des armoiries seront aussi bien examinées, que leur rôle particulier dans la culture de la fin du Moyen Âge.

Conférence organisé en colaboration avec la Société française d’héraldique et de sigillographie (SFHS)


Date: Mardi 7 avril 2020 de 16h à 18h
Lieu: Institut historique allemand Paris (8 Rue du Parc Royal, 75003 Paris)


Torsten Hiltmann

Torsten Hiltmann is Juniorprofessor for the High and Late Middle Ages and Auxiliary Sciences at the University of Münster. He is interested in medieval and early modern visual communication and heraldry, the medieval notion of kingship and the methods and technologies of Digital Humanities.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.