“Devise” – Une base de données pour identifier des devises médiévales

Devise2La base DEVISE est issue des recherches de thèse de Doctorat de Laurent Hablot, La devise, mise en signe du prince, mise en scène du pouvoir. Les devises et l’emblématique des princes en Europe à la fin du Moyen Âge, soutenue en 2001 à l’Université de Poitiers sous la direction des professeurs Michel Pastoureau et Martin Aurell.

Elle recense l’ensemble des devises répertoriées et étudiées à l’occasion de ce travail de recherche ainsi que les nombreuses informations ajoutées depuis plus de dix ans a ce corpus initial grâce à de nouvelles recherches et a de nombreuses et très fructueuses collaborations.

Les annexes d’une publication 

La matière fournie par le corpus initial et les recherches de thèse ont donné lieu à une publication (en cours) aux éditions Brepols dans la collection Culture et société médiévale.

La structure

La base DEVISE est organisée autour de notices dédiées à un emblème donné : devise, mot, couleur ou lettres. Elle est interrogeable par …

  • Personnage
  • Famille
  • Aire géographique
  • Période
  • Devise
  • Mot emblématique
  • Couleurs emblématiques
  • Lettres emblématiques

Contenu 

Actuellement la base compte à peu près 300 devises et 200 personnages, à terme elle doit compter plus de 2000 emblèmes (devises, mots, couleurs de livrée, chiffres et monogrammes) et présenter environ 1000 à 1500 personnages.

Un projet collaboratif 

Cette base à pour ambition de rassembler l’ensemble des données relatives aux devises européennes de la fin du Moyen Age et de la première Renaissance (1350-1550).

Elle permet aux chercheurs qui le souhaitent de s’associer en qualité de contributeurs à cette initiative en signalant les nouvelles occurrences répertoriées, en complétant ou en corrigeant les notices en ligne (webmaster : laurent.hablot@univ-poitiers.fr).

Accès : ici

Source: Laurent Hablot, La base DEVISE (http://base-devise.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=1429).

 


Heraldica Nova

This is the account of the Heraldica Nova editorial team.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *