Bessero, Anne-Sophie (Paris): Les fournisseurs d’armoiries funéraires au XVIe siècle

Lors des funérailles, le décor héraldique était omniprésent : du cercueil aux accessoires, des housses de chevaux aux murs des églises, … Ce décor participait à la glorification du défunt et mettait l’accent sur la continuité lignagère.

Les comptes de funérailles nous donnent des indications sur les armoiries utilisées : qui les fournissaient, pour quel coût, pour quelle utilisation, en quels matériaux, etc. A partir des commandes officielles, il se dégage le nom de certains artistes. Il pouvait s’agir de peintres renoms (comme François Clouet), de peintres spécialisés en armoiries, ou même de brodeurs. Cette documentation officielle complétée par des contrats passés devant notaire permet d’effleurer la carrière de ces artistes. On y découvre, entre autres, des contrats d’associations qui complète utilement les comptes, la naissance de dynasties familiales d’artistes héraldistes.

This paper will be presented at the workshop: Heraldic artists and painters in the Middle Ages / Peintres et artistes héraldistes au Moyen Age (Poitiers, 10-11 April 2014)

Cite the article as: Torsten Hiltmann, "Bessero, Anne-Sophie (Paris): Les fournisseurs d’armoiries funéraires au XVIe siècle", in: Heraldica nova. Medieval Heraldry in social and cultural-historical perspectives (blog on Hypotheses.org), published: 25/02/2014, Internet: https://heraldica.hypotheses.org/846.

 


Torsten Hiltmann

Torsten Hiltmann is Juniorprofessor for the High and Late Middle Ages and Auxiliary Sciences at the University of Münster. He is interested in new approaches to late medieval and early modern heraldry, the medieval notion of kingship and the methods and technologies of Digital Humanities. On hypotheses.org, he is maintaining, among others, the blog “Heraldica Nova”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *